Vos petites annonces classées locales gratuites

Je cherche :

Veuillez choisir une section.

Retour
Pas facile d’acheter une voiture pour la famille

Pas facile d’acheter une voiture pour la famille

Vincent Aubé

L’acquisition d’une nouvelle voiture dédiée à la famille est une tâche de plus en plus ardue de nos jours. Au fil des décennies, les constructeurs automobiles ont multiplié le nombre de modèles disponibles à un niveau jamais vu par le passé. L’époque où une famille devait choisir entre une familiale, une minifourgonnette, une berline compacte ou même un bon vieux 4x4 est bel et bien révolue.

De nos jours, il faut se lever de bonne heure pour comprendre les particularités d’un véhicule ou même d’une gamme en particulier. Heureusement, avec un minimum de recherche, il est possible de trouver LA voiture idéale pour la famille.

Depuis plus de 12 ans, je conduis des centaines de voitures par année, ma carrière de chroniqueur automobile me permettant de mieux cerner comment cette industrie fonctionne. Au fil du temps, je suis aussi devenu papa – deux fois plutôt qu’une –, un statut qui m’a forcé à magasiner un véhicule mieux adapté au train-train quotidien d’une famille québécoise.

 

 

Il y a quelques années, mon choix s’était arrêté sur une Subaru Outback 2009 usagée, une familiale surélevée qui répondait parfaitement aux besoins dema famille. Mais, comme vous le savez, les besoins évoluent en cours de route et les facteurs qui poussent un automobiliste à changer de véhicule sont nombreux. Je vais donc moi aussi replonger très prochainement dans ce processus compliqué de trouver une remplaçante à cette vénérable Subaru qui est loin d’avoir terminé sa vie utile.

Je ne suis pas ici pour vous exposer mon histoire, mais plutôt pour vous inciter à considérer quelques éléments avant d’acquérir votre prochaine voiture familiale. Prenons le temps de les examiner de plus près.

 

 

Le budget

On ne s’en sort pas, le budget dont vous disposez dicte à lui seul le type de voiture que vous pouvez acheter ou même louer. Une famille qui peut allouer entre 300 et 400 $ par mois à un véhicule n’aura pas nécessairement les mêmes aspirations qu’une famille qui dispose d’un budget oscillant autour de 1000 $.

L’acquisition d’un véhicule vient avec plusieurs frais qui s’additionnent au montant exigé par mois par l’institution financière. Selon le kilométrage parcouru, la facture d’essence entre en ligne de compte. Il y a aussi les frais d’assurance à inclure dans le budget, sans oublier les frais de réparation imprévus. Opter pour une location d’une voiture neuve est une manière assez simple de se tenir loin des réparations, même s’il arrive à l’occasion qu’une voiture récente se transforme en cauchemar. Autrement dit, il faut voir plus grand que les 250 $ par mois affichés dans la publicité que vous avez aperçu à la télé. Une voiture, ça coûte cher, quel que soit sa forme et il est préférable d’avoir des réserves pour les situations inattendues.

 

 

Combien d’enfants?

Le nombre d’enfants à trimbaler est également un facteur clé. Une famille avec enfant unique peut très bien se contenter d’une voiture compacte, voire d’une familiale pour le transport d’objets plus longs. Mais, avec 2,3 ou même 4 enfants, les besoins augmentent, surtout si vous êtes du genre à pratiquer des activités de plein air comme le camping en été ou le ski en hiver (pour ne nommer que ceux-là).

Depuis plusieurs années, la catégorie des minifourgonnettes n’est plus aussi populaire auprès du public, simplement parce que conduire un fourgon n’est pas aussi « cool » que d’être aperçu au volant d’un VUS. C’est ce qui explique pourquoi les véhicules utilitaires à trois rangées de sièges connaissent du succès auprès des familles à 3 enfants et plus. Pourtant, la minifourgonnette est imbattable au niveau de l’habitabilité, en plus d’être plus pratique au quotidien. Les fameuses portières coulissantes à la deuxième rangée sont parfaites pour les espaces de stationnement contigües dans les centres d’achat et le simple fait que le plancher soit plus bas que celui d’un VUS facilite les virées à l’épicerie.

Quant aux VUS, force est d’admettre qu’ils représentent la majeure partie du paysage automobile en 2018. Si ce genre de véhicule vous convient, il faudra comparer pour trouver LE modèle parfait.

 

 

Consommation de carburant

En 2018, le prix de l’essence est devenu primordial dans le calcul du budget alloué à l’automobile. L’acquisition d’un gros 4x4 à moteur V8 n’a pas la même empreinte écologique qu’une voiture hybride rechargeable. Et avec le nombre de modèles entièrement électriques qui augmente années après années, les petites familles peuvent même considérer de passer à ce type de propulsion si les escapades du quotidien ne sont pas trop longues.

Pour sauver à la pompe, une voiture hybride qui passe la majeure partie de son temps en ville est idéale, car ce genre de véhicule est justement conçu pour ne pas trop solliciter le moteur thermique à basse vitesse. Une grosse cylindrée tourne peut-être au ralenti sur l’autoroute – ce qui donne une consommation moyenne acceptable –, mais en ville, le constat est tout autre.

Je l’avoue, j’ai un faible pour les véhicules puissants, mais avec le prix exorbitant de l’essence, même un amateur de voitures sport comme moi doit reconsidérer ce choix. Bref, la consommation de carburant est un facteur clé de nos jours.

 

 

Le confort

Tout véhicule doit offrir un minimum de confort. Et le confort ne se limite pas seulement à la qualité des sièges. Le dégagement pour la tête, l’espace pour les jambes et même le volume du coffre sont tous des éléments qui augmentent le confort. L’insonorisation du véhicule est également à considérer, tout comme la suspension, surtout avec les routes bosselées du Québec.

En vieillissant, j’aime de plus en plus les véhicules confortables, surtout pour les voyages prolongés en famille. C’est bien beau une voiture sport, mais avec une suspension sèche et un système d’échappement qui ronronne, les passagers arriveront à destination un peu moins reposés, et je n’ai même pas abordé la question de l’espace de chargement pour les bagages!

Le confort peut aussi se calculer en fonction du niveau de divertissement à bord de la voiture. En effet, certains modèles de minifourgonnettes ou de gros VUS peuvent être équipés d’écrans pour la deuxième rangée de sièges, question d’occuper la marmaille pendant une heure ou deux. Beaucoup de systèmes viennent d’office avec des écouteurs sans fil, ce qui permet de garder le silence à bord de la voiture pour les parents. Personnellement, j’ai une opinion mi-figue mi-raisin face à cette solution de divertissement à bord. D’un côté, l’écran peut effectivement calmer l’atmosphère à bord, mais il peut aussi être la source d’une chicane au niveau des rangées arrière.

 

 

L’agrément de conduite

Est-ce pertinent de parler d’agrément de conduite pour une voiture à vocation familiale? Pour certains d’entre nous, cet aspect arrive bon dernier dans la liste des choses à considérer lors de l’achat d’une voiture, mais pour d’autres, le plaisir au volant passe avant tout. C’est d’ailleurs mon cas, même si je suis bien conscient que certains véhicules plaisants à conduire vont probablement me causer des maux de têtes dans quelques mois. 

Je l’avoue, l’agrément de conduite ne pèse plus vraiment dans la balance lorsqu’est venu le temps d’acheter un véhicule familial. C’est à l’automobiliste que revient cette décision. Dans certains cas, un couple pourra choisir la boîte manuelle au lieu de cocher l’option automatique pour ajouter un brin de sportivité au véhicule familial. J’ai d’ailleurs observé ce comportement à quelques reprises dans mon entourage. Soyez toutefois avertis : une boîte manuelle est peut-être plus amusante, mais dans certains cas, cette option rendra difficile la revente du véhicule en question.

Neuf ou usagé?

 

Reste maintenant à déterminer dans quel camp vous vous situez. Êtes-vous plus du genre à acheter neuf ou usagé?

Dans le premier cas, il faut tout d’abord établir ses besoins avant d’affronter les concessionnaires pour une entente d’achat ou de location. Bien entendu, la location est intéressante, mais l’achat peut également s’avérer avantageux si vous comptez garder le véhicule sur une longue période. Évidemment, l’achat d’une voiture qui conserve mieux sa valeur au fil du temps est recommandée. Quant à la location, elle intéresse davantage les foyers qui veulent changer de véhicule fréquemment.

 

Le monde des véhicules usagés est évidemment plus aléatoire, mais il est possible de trouver chaussure à son pied à condition d’attendre le bon véhicule. À ce niveau, je recommande toujours de faire inspecter le véhicule convoité avant de signer le contrat d’achat. Un inspecteur qualifié pourra déceler les troubles mécaniques à prévoir dans les prochains mois, ce qui donne non seulement une bonne idée de l’état de conservation de la voiture, mais également un pouvoir de négociation envers le marchand ou le propriétaire qui vend son véhicule. À ce sujet, n’hésitez pas à demander au vendeur s’il accepte de faire inspecter son véhicule. S’il hésite à le faire, c’est qu’il y a anguille sous roche. Dans ce cas-là, il est préférable de convoiter un autre véhicule.

Je suis également un partisan des voitures usagées, car malgré l’usure, il est possible de dénicher une voiture avec plus d’équipements pour une somme qui a déjà subie la dépréciation des premières années. C’est un pensez-y bien!

Acheter une voiture pour la famille est une épreuve, j’en conviens! Mais, le temps supplémentaire que vous mettrez en recherche vous rapportera probablement gros si votre voiture convient mieux aux besoins de votre famille.